Recueils de Paul Eluard : découvrez au rendez-vous allemand

L’art, la littérature, la musique, la poésie sont les premières bases de l’univers humain. En étant un des meilleurs supports culturels, ces derniers sont des excellents moyens de communication. C’est une alternative pour décrire la réalité dans toute sa profondeur. Appréciées par plusieurs personnes dans le monde, la poésie et la littérature sont des univers d’évasion, un lieu où tout le monde peut évoquer leur sentiment en toute liberté. C’est encore plus excellent quand la littérature vous transporte vers un univers de passion, une autre époque où tout était si différent et si mystérieux. À cet effet, découvrez les recueils de Paul Éluard à travers son fameux écrit intitulé : « Rendez-vous allemand ».

 Paul Éluard : un poète de la seconde guerre mondiale.

La passion de la littérature est l’art de communiquer à travers les écrits, les anecdotes, les recueils et les poèmes. Née le 14 décembre 1895 à Saint-Denis, Eugène Émile Paul Grindel est un poète connu sous le nom de paul eluard. Passionné de l’art littéraire, ce dernier se met au service de sa nation pour crier la liberté à travers ses écrits durant la seconde Guerre Mondiale. À cet effet, Paul Eluard œuvre pour l’action politiquement artistique au sein du Parti communiste. Connu sous les pseudonymes de Didier Desroches et Brun, ce dernier fait parti des plus grands poètes de son époque. À travers ses écrits, il reflète la voix de son peuple qui mourait de faim et de souffrance durant la Grande Guerre. En combattant la mort et les atrocités provoquées par la guerre, Paul Eluard a fait paître son caractère poétique et sa plume par la publication clandestine des poèmes évoquant la soif de liberté et la souffrance. Par ces propos, cliquez ici pour découvrir les chefs d’œuvres de ce grand poète.

Au rendez-vous des allemand : pour ancrée la résistance.

Face à l’occupation allemande, Paul Eluard résiste à travers ses œuvres et ses poèmes. Réunissant un grand nombre de poème écrit, ce volume a été publié sous un pseudonyme pour évoquer la clandestinité. À cette époque, les poésies et les œuvres littéraires ne pouvaient pas être publiées librement surtout celles qui reflétaient la résistance face à l’occupation allemande. Dans cette logique, Paul Eluard a fait paraître secrètement la plupart de ses œuvres. Dans ces œuvres, il parlait souvent de la souffrance occasionnée  par le bouleversement de la guerre. Dès lors, l’art poétique était un objet de communication et de résistance face à un régime qui a été mise en place de force par la Nazi. Dans cette optique, « au rendez-vous des allemands » rassemble tous les écrits et les cris de guerre que ce grand poète à écrits en l’honneur et en hommage à ses compatriotes Français. Pour l’amour de sa parie, Paul Eluard adhère à la partie communiste et commence à publier ses œuvres d’opposition qui sera ensuite rassemblé sous un seul et unique volume.

La liberté : l’idéologie prônée par les œuvres de Paul Eluard.

Oppressé par la cruauté des allemands, la population française tombe dans un univers de pauvreté et de désespoir. En effet, le totalitarisme et l’accaparation du pouvoir mis en œuvre par les dirigeants allemands ont provoqué la détresse et l’état de captation de tous les ménages français. Face à cette situation, les poètes ne cessent de lutter et de s’opposer un régime par le biais de l’art littéraire. Dans le deuxième poème du recueil intitulé : « Courage », Paul Eluard décrit les souffrances que Paris a enduré durant sa captivité. Ainsi, il écrit : Paris a froid, Paris a faim … pour illustrer de façon poétique l’univers cadastre dans lequel les gens du pays se trouvaient. En dénonçant les conditions de vie misérables occasionnées par la Grande Guerre, les poètes crient la liberté et s’engagent à faire face à l’ennemie. Ainsi, ils prédisent un futur meilleur et s’arme de courage pour apporter une lueur d’espoir au peuple. À cet effet, le recueil « Au rendez-vous des allemands » de Paul Eluard se rue vers la dénonciation des malheurs endurés par le peuple tout en réclamant la liberté.

Le courage et la souffrance du peuple.

La force du mot poétique est l’arme que les poètes utilisent pour raviver les flammes endormies et aussi l’espoir d’une vie meilleur. Au rendez-vous allemand est marqué par des poèmes de résistance et d’opposition envers le régime allemand qui s’imposait en France. Face à la guerre, vivre était la première obsession du peuple. Comment vivre ? La crainte du lendemain était comme une enclume posée sur la tête de chacun. Il n’y avait plus de nourriture, les maisons ont été ravagées par les bombes et par les milices. Noyé dans la pauvreté, la famine, la tristesse, et la dépression, le peuple français n’avait plus d’espoir. À cette époque, les poètes étaient les précurseurs du courage et l’image de l’espoir. À travers ses écrits et ses divers poèmes réunis dans un recueil, Paul Eluard, raconte la souffrance et l’engouement de ses semblables. Par son courage, il est l’un des grands amateurs de littérature à s’opposer aux allemands en écrivant des mots poétiques capable de percer le cœur de chacun et de revitaliser en énergie pour lutter.