Pourquoi avoir choisi la thématique des très basses températures ?

C’est le troisième volet d’une trilogie

En 2003, nous avions présenté « Thermogène » qui signifie engendre la chaleur et traitait de l’oppression, de l’esclavage.

En 2007, c’était « Hydrogène », l’eau dans tous ses états, liquide, vapeur et glace qui renvoie à l’énergie primale, à la création de l’univers, aux dangers que l’homme fait courir à la planète.

Aujourd’hui, c’est l’illusion et l’apparence, ces deux briseuses des rêves qui nous préoccupent. Nous présentons des scientifiques un peu déboussolés, qui jouent avec le feu, ayant peu de conscience des conséquences des actes qu’ils posent. Des liquides de toutes couleurs entrent et sortent de leur « laboratoire ». Ils exercent leur fonction dans un environnement tropical, milieu pathogène en opposition avec la « salubrité » glaciaire de leur recherche.

10pt